L’exploitation du phoque à l’embouchure du Saguenay par les Iroquoiens de 1000 à 1534

L’exploitation du phoque à l’embouchure du Saguenay par les Iroquoiens de 1000 à 1534

By Michel Plourde

274 Pages · 9.5x6.75 · January 23 2013

Paper ISBN: 9782760307933

PDF ISBN: 9782760320703

Availability: In stock

Product Name Price Qty
Paper
65.00 $ CA
-
+
PDF eBook
49.99 $ CA
-
+

Description

Au cours du Sylvicole supérieur (1000-1500), le secteur de l’embouchure du Saguenay aurait été exploité par des Iroquoiens du Saint-Laurent en quête de ressources marines, plus particulièrement de phoque. Ces groupes provenaient vraisemblablement de la région de Québec où se trouvaient leurs camps de base et auraient ainsi développé une forme d’adaptation aux ressources marines de l’estuaire, faisant d’eux les groupes iroquoiens les plus mobiles de toute la vallée du Saint-Laurent. Dans cette étude, nous avançons que l’exploitation des mammifères marins fut pratiquée en deux temps : d’abord au printemps, lors de courtes périodes, par des chasseurs masculins attirés par le phoque du Groenland, puis en été, par des familles entières profitant de la présence de phoques gris et communs. Les pinnipèdes étaient probablement traqués sur la batture ou sur les glaces et abattus à la hache ou à l’arc et à la flèche. Puisque les résidus alimentaires retrouvés dans les vases de cuisson étaient surtout composés de poissons et de mammifères terrestres, les sous-produits de la chasse au phoque auraient été rapportés dans la région de Québec et utilisés comme réserves de nourriture, matière première ou monnaie d’échange. Nous défendons également l’hypothèse que ces excursions dans l’estuaire n’étaient pas nécessairement liées à la précarité de l’agriculture dans la région de Québec puisque cette pratique aurait été adoptée tardivement, soit après 1300 et peut être même à partir de 1400.
Liste des figures Liste des tableaux Liste des planches Remerciements Introduction Chapitre 1 : Problématique, cadre théorique et méthodologie La Problématique de recherche Les Iroquoiens de la province de Canada L’exploitation du phoque au XVIe siècle par les Iroquoiens de la province de Canada La démonstration d’une présence iroquoienne Le cadre théorique L’exploitation préhistorique de milieux marins : un survol de la question Sédentarité ou saisonnalité ? Les lieux d’établissement et la question de la technologie La chasse au phoque dans l’estuaire du Saint-Laurent et sur la côte atlantique Données ethnohistoriques Lieux de chasse au phoque dans l’estuaire du Saint-Laurent Usages du phoque Périodes de chasse au phoque Techniques de chasse au phoque Données archéologiques La méthodologie Les techniques de fouille Les analyses fauniques L’étude des restes céramiques L’étude des restes lithiques Identification des matières premières Le débitage L’outillage La typologie fonctionnelle des formes d’aménagement Chapitre 2 : Cadre naturel et culturel du secteur de l’embouchure du Saguenay Le milieu biophysique du secteur de l’embouchure du Saguenay Les sources de matières premières lithiques La géomorphologie L’hydrographie Le couvert végétal et les sols Le climat Les espèces fauniques La faune marine La faune terrestre La faune des lacs et des rivières La faune ailée Rentabilité et fiabilité des espèces fauniques Le cadre chrono-culturel du secteur de l’embouchure du Saguenay L’historique des interventions archéologiques Une esquisse de l’histoire culturelle du secteur de l’embouchure du Saguenay Chapitre 3 : Le témoignage des sites archéologiques : contextes physiques et assemblages Emplacement, superficies excavées et stratigraphie Site Ouellet Site Anse-aux-Pilotes IV Site Cap-de-Bon-Désir Site archéologique des Basques-de-l’Anse-à-la-Cave Site Pointe-à-Crapaud Site Escoumins I Formes d’aménagement et restes fauniques Site Ouellet Site Anse-aux-Pilotes IV Site Cap-de-Bon-Désir Composante 109G23–24 Composante 109G25–31 Composante 109G28 Site archéologique des Basques-de-l’Anse-à-la-Cave Site Pointe-à-Crapaud Site Escoumins I La culture matérielle La céramique Description des collections Site Ouellet Site Anse-aux-Pilotes IV Site Cap-de-Bon-Désir Composante 109G23–24 Composante 109G25–31 Composante 109G28 Site archéologique des Basques-de-l’Anse-à-la-Cave Site Pointe-à-Crapaud Site Escoumins I L’étude de provenance des argiles utilisées dans la fabrication de la céramique Travaux antérieurs et banque de données Composition de l’échantillon : artefacts — argile locale Résultats Interprétations L’étude de la composition des résidus carbonisés adhérant aux parois des vases Les ossements ouvragés Site Ouellet Site Anse-aux-Pilotes IV Site Cap-de-Bon-Désir Site Pointe-à-Crapaud Site Escoumins I Le matériel lithique Site Ouellet Site Anse-aux-Pilotes IV Site Cap-de-Bon-Désir Composante 109G23–24 Composante 109G25–31 Composante 109G28 Site archéologique des Basques-de-l’Anse-à-la-Cave Site Pointe-à-Crapaud Site Escoumins I Les datations absolues Site Ouellet Site Anse-aux-Pilotes IV Site Cap-de-Bon-Désir Site archéologique des Basques-de-l’Anse-à-la-Cave Site Pointe-à-Crapaud Conclusion Chapitre 4 : Synthèse régionale intersites L’attirail quotidien : la céramique, les outils de pierre et les os ouvragés La céramique La poterie Caractéristiques morphologiques et fonctionnelles Caractéristiques stylistiques Les pipes Les rebuts d’argile Spécificités de la céramique des Iroquoiens exploitant l’estuaire du Saint-Laurent au Sylvicole supérieur L’industrie lithique Comparaisons intersites Les matières premières La fréquence des différents types d’outils Les ossements ouvragés Le mode de subsistance, le schème d’établissement et la saisonnalité des occupations Une adaptation maritime des Iroquoiens dans le secteur de l’embouchure du Saguenay La place des chasseurs de phoque iroquoiens dans la Laurentie iroquoienne Conclusion Ouvrages cités Annexe 1 : Rapport sur l’analyse isotopique de résidus carbonisés sur la céramique Index

Author Bio

Archéologue et spécialiste de la préhistoire du Québec, Michel Plourde travaille comme consultant en archéologie auprès de différents organismes publics, parapublics et privés. Il est également chargé de cours au Département d'histoire de l'Université Laval depuis 2007, où il enseigne les techniques de fouille archéologique aux étudiants du premier cycle. Titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat en archéologie du Département d'anthropologie de l'Université de Montréal, il s'est penché entre autres sur l'utilisation de la céramique chez des groupes amérindiens vivant en dehors des principaux foyers de production, soit dans l'estuaire du Saint-Laurent et en Jamésie. Ses écrits ont soulevé d’autres problématiques, notamment sur la localisation de Stadaconé, les techniques de chasse au phoque chez les Amérindiens du Québec méridional et la contribution des petits sites archéologiques à la compréhension de l'économie des groupes nomades. Michel Plourde a également participé à la conception d'expositions sur la préhistoire du Québec, dont « Nous les Premières Nations» au Musée de la civilisation de Québec. Il a aussi collaboré étroitement à la programmation des activités de mise en valeur du Centre Archéo Topo aux Bergeronnes, où il a d'ailleurs implanté et dirigé une école de fouille internationale de 1998 à 2001. Il est membre de l'Association des archéologues du Québec et du réseau Archéo-Québec.

Reviews

Write Your Own Review

Only registered users can write reviews. Please, log in or register